Retour

Boulanger Planète, une stratégie durable basé sur le produit.

Boulanger Planète, le choix de la réparabilité, de l’éco-conception et de la durabilité produits.

Conscient de son impact sur l’environnement, Boulanger poursuit ses engagements en tant que distributeur pour une économie plus responsable. C’est un engagement de longue date et une vision à long terme qui s’expriment à travers les services historiques comme Boulanger Second Life créé en 2007.

Réparabilité et Durabilité produits, un engagement sur toute la chaîne de valeur

Le gouvernement a récemment mis en œuvre la loi anti-gaspillage pour favoriser l’économie circulaire : l’objectif est d’atteindre un taux de réparation de 60% de produits électriques et électroniques à l’horizon 2026. 

Boulanger est parmi les premiers retailers à s’être engagés sur le sujet de l’indice de réparabilité. Les équipes ont participé activement à l’élaboration de cet indice ainsi qu’aux grilles de calcul aux côtés des instances concernées. L’indice de réparabilité a été déployé en janvier 2021 sur l’ensemble des canaux et concerne 1200 références parmi 4 catégories (TV, smartphone, lave-linge front & ordinateur portable).  

Que ce soit pour l’indice de réparabilité ou les nouvelles étiquettes énergétiques, ces réglementations sensibilisent les clients pour une consommation plus juste, et sont un guide pour la sélection de l’offre et la conception des produits de marques propres.

Boulanger redouble d’efforts pour accompagner ses fournisseurs dans le déploiement de ce nouvel indice ainsi que ses clients dans l’auto-diagnostic et l’accès aux pièces détachées en offrant plus de 24 000 références disponibles sur boulanger.com.

Les chiffres clés
  • 5 centres de services
  • 180 ateliers réparation en magasin
  • + de 500 techniciens et installateurs à domicile et en atelier
  • + de 1 million de réparations par an dont 40% en magasins, 25% au domicile des clients et le reste à distance 
  • + de 24 000 références disponibles sur boulanger.com

Eco-conception de l’offre

La démarche d’éco-conception est une approche de l’ensemble du cycle de vie d’un produit, depuis l’extraction des matières nécessaires à sa fabrication, à sa fin de vie. Pour Boulanger, c’est à Lesquin que sont éco-conçus les produits et packagings.

Boulanger a lancé sa première gamme de produits éco-conçus via la marque d’accessoires premium, Adeqwat : des housses PC, des câbles et coques smartphones. 

Les matières premières de ces produits sont composées de bouteilles plastique recyclées et de chutes de textile (80%), de fibres de blé (30%), ou encore de plastique recyclé (100%).

En 2020, l’entreprise a également réduit de 80% le plastique utilisé dans les emballages de ses produits de marques propres. En 2021, ils visent le 0 Plastique.

Durant l’étape de fabrication, l’entreprise veille au respect par ses partenaires industriels de sa charte éthique et environnementale. 

L’attention est également portée sur le transport de ces produits pour en limiter l’empreinte carbone grâce à des plus petits emballages et des modes de transport moins polluants.

Enfin, chaque emballage contient des consignes détaillées de tri et de recyclage pour favoriser le recyclage des emballages.

Pour en savoir plus sur la démarche d’éco-conception, découvrez la vidéo de Boulanger…

“Au quotidien, nous nous engageons à inventer et trouver des solutions économiques pérennes et à permettre au public de devenir des consommateurs éclairés et acteurs du changement. Nous croyons qu’ensemble nous pouvons œuvrer pour un monde plus durable.”

Michael Rogué, Directeur de la transition écologique chez Boulanger.

Retour

Le guide Kiloutou

Kiloutou main dans la main avec ses clients contre le réchauffement climatique!

La clientèle de Kiloutou est composée à 95% de clients professionnels, issus principalement du bâtiment et des travaux publics. 

Plusieurs d’entre eux se sont engagés, comme Kiloutou, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. 

Le matériel de chantier, essentiellement thermique, est l’un des premiers postes d’émissions pour ces clients : proposer des solutions alternatives performantes est un enjeu majeur pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs, sans compromettre la réussite de leurs chantiers. 

Depuis plusieurs mois, Kiloutou travaille de concert avec ses clients pour identifier les matériels les plus émissifs et avec ses fournisseurs pour détecter les solutions, à court, moyen et long terme. 

De ces échanges est né le Guide de matériels alternatifs

Quel est son objectif?

L’objectif est de fournir aux clients de Kiloutou et à ses commerciaux un outil pédagogique pour présenter les solutions alternatives aux matériels thermiques:

Le premier objectif du guide est d’acculturer les lecteurs en les formant au vocabulaire de l’environnement et en répondant aux questions récurrentes qu’ils peuvent se poser : 

  • “Est ce que le matériel électrique est moins performant?”
  • “Quelle est la différence entre un matériel hybride et un matériel bi énergie?”

Une foire aux questions et un lexique ont donc été insérés au début du guide pour permettre à chacun de parler le même langage. 

Quel contenu?

Le guide présente chaque matériel alternatif avec toutes les données techniques et environnementales utiles pour permettre au client de comprendre ses avantages et de faire un choix éclairé. 

Un focus tout particulier est apporté sur le gain carbone réalisé avec le matériel alternatif. Un tableau comparatif présente les performances techniques et environnementales du matériel thermique équivalent.

 Les premiers retours sont très positifs! : “Concret”. “Pédagogique”. “Facile d’utilisation”…

Ce guide est en cours de déploiement au sein du réseau de Kiloutou, avec pour vocation de s’enrichir chaque année et de devenir l’outil incontournable de dialogue et de progrès avec ses clients!

 

Retour

Voltalia en route vers l’Entreprise à Mission.

Découvrez la nouvelle ambition de Voltalia...

Voltalia a pour ambition de devenir le premier producteur d’énergies renouvelables à adopter le statut d’Entreprise à Mission (loi française PACTE) et présentera cette résolution lors de sa prochaine Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 19 mai prochain.

« L’inscription d’objectifs RSE dans les statuts de Voltalia permettra de mieux encore accomplir sa raison d’être : améliorer l’environnement mondial en favorisant le développement local. Depuis la création de Voltalia, ses équipes sont déterminées à améliorer un monde menacé par le réchauffement climatique et attentives à ce que la transition énergétique bénéficie au développement des pays où Voltalia est présent. Notre nouveau statut d’Entreprise à Mission, si nos actionnaires en décident ainsi, mettra en conformité les statuts de l’entreprise avec l’action quotidienne et la culture des « Voltaliens » ».

Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Voltalia a défini dès 2014 sa raison d’être, inscrite en mai 2020 dans ses statuts : améliorer l’environnement mondial en favorisant le développement local. 

L’entreprise souhaite aujourd’hui mettre en cohérence son activité avec ses statuts et y inscrire trois objectifs environnementaux et sociaux en lien avec sa raison d’être :

  1. Agir pour la production d’une énergie renouvelable accessible au plus grand nombre : participer activement à la lutte contre le changement climatique et renforcer l’accès à un electricité verte compétitive et de qualité ;
  2. Contribuer avec les habitants au développement durable des territoires : construire des relations de long terme avec les parties prenantes ;
  3. Œuvrer pour la préservation des ressources de la planète : amplifier l’impact positif sur l’environnement, tout au long de la chaîne de valeur.

Fruit d’un processus de dialogue avec les équipes de Voltalia et les parties prenantes externes, ces objectifs sont au cœur du modèle de croissance durable propre à Voltalia depuis sa création. 

L’adoption du statut de « Société à mission » apporte la garantie que Voltalia poursuivra son action en faveur de l’environnement et du développement local, avec la volonté d’une amélioration continue de ses pratiques.

 

Retour

DECATHLON s’engage pour la biodiversité

Decathlon a lancé son projet Biodiversité pour agir face à un danger aussi imminent que visible

« Les enjeux de dégradation de la biodiversité menacent l’ensemble du vivant auquel nous appartenons. La prise de conscience et la compréhension sont des étapes nécessaires pour agir face à un danger aussi imminent que visible »

Isabelle Guyader, responsable du développement durable chez Decathlon

 

En 2020, Decathlon a rejoint l’initiative du gouvernement français « Entreprises Engagées pour la Nature », qui réunit 38 entreprises dans un programme d’amélioration continue en faveur de la préservation de la biodiversité. L’entreprise a également adhéré au réseau ORÉE, référent sur ce sujet, pour accompagner la montée en compétence des équipes dans ce domaine.

« La signature des dix principes d’Entreprises Engagées pour la Nature et l’adhésion à Orée sont des premiers pas pour Decathlon.

Cela accompagne notre prise de conscience de l’érosion de la biodiversité et des services écosystémiques offerts par celle-ci.

Ces services nous aident chaque jour à répondre à notre sens : « Rendre durablement le plaisir et les bienfaits de la pratique des sports accessibles au plus grand nombre ». C’est pour nous, le début d’une politique sur le long terme, transformer Decathlon pour rendre la pratique sportive compatible avec une dynamique résiliente de la biodiversité. »

Antoine Lablée, chef de projet Biodiversité

Zoom sur la protection de la biodiversité au niveau de l’occupation au sol

Les équipes immobilières agissent sur les enjeux de la biodiversité comme la conservation des habitats naturels, l’attention au cycle de l’eau, la préservation de la vie nocturne (en veillant à la pollution lumineuse), et bien sûr la qualité de l’air.

Les magasins de St Malo et Lorient, ont été précurseurs : dès la conception des sites, une réflexion a été mise en place, permettant, à titre d’exemple :

  • une meilleure gestion des eaux pluviales,
  • la réduction de l’imperméabilisation du terrain,
  • l’implantation de ruches afin d’améliorer la pollinisation de l’environnement local,
  • la plantation d’essences variées d’arbres et arbustes,
  • la création de zone d’habitat humide
  • ou encore un parcours pédagogique permettant de partager ces enjeux avec les visiteurs.

 

Ces deux sites sont aujourd’hui labellisés Signature Biodiversité